PHALEMPIN : jour 2

Après un bon petit déjeuner, les enfants ont été répartis en deux groupes : les uns se préparant pour la ballade en calèche, les autres s’équipant pour la construction de cabanes.

Ces derniers se sont enfoncés au plus profond de la forêt de Phalempin pour ramasser, trier puis ordonner les branches de leur construction !

Après avoir choisi un endroit, le groupe des apprentis bâtisseurs s’est ensuite organisé pour construire les murs, le toît, et même un lit ou encore une balançoire !

Le reste du groupe s’est baladé en calèche jusqu’au château de Phalempin, au cœur des bois. Les enfants ont apprécié le calme et la tranquillité du cheval pour découvrir différemment la forêt.

La séance de relaxation !

Pour la sortie de l’après-midi, les enfants ont suivi Fred, notre animateur « nature ». Ils ont pu découvrir les différentes manières de vivre avec la forêt, pour les animaux, avec leurs traces ou leurs habitats, ou pour les hommes, avec l’exploitation du bois.

Le goûter a été l’occasion de préparer du pain perdu. Les enfants ont enfilé gants, tablier et même charlotte pour se cuisiner leur propre goûter ! Et c’était délicieux !Le goûter a été l’occasion de préparer du pain perdu. Les enfants ont enfilé gants, tablier et même charlotte pour se cuisiner leur propre goûter ! Et c’était délicieux !

PHALEMPIN : jour 1

          Ca y est ! Nous sommes arrivés vers 10h30 à l’École de la forêt de Phalempin !

Après avoir déposé nos valises, nous avons rapidement enfilé nos bottes pour une première sortie en forêt. Arbres, petits animaux et… cache-cache !

Puis, après le premier repas pris ensemble et une courte récréation, les enfants répartis dans trois équipes, ont participé à un grand jeu pour découvrir le centre d’accueil.

Chambres, salle de bains, toilettes… Mais aussi salle de classe, cantine et même écuries avec les poneys et découverte des V.T.T. !

Puis après un bon goûter, nous nous sommes rassemblés dans notre salle de classe pour résumer notre journée et revoir les mots découverts aujourd’hui comme « renardeau, pic-épeiche » ou encore « chevreuil ».

Les enfants ont ensuite pu apprécier quelques lectures au coin du feu et un très agréable spectacle de marionnettes préparé par les animateurs de l’École de la forêt.

Après les derniers « au-revoir » et « bonne nuit », les enfants se sont endormis tout à fait tranquillement, bien fatigués par une première journée déjà très animée !

Phalempin: Nous voilà!

Dans deux jours, les groupes UPE2a de l’école Jouhaux et de l’école Lamartine partiront pour la fôret de Phalempin.

Nous irons à la rencontre des animaux et des arbres à travers de multiples activités comme VTT, construction de cabanes, contes, activités artistiques et d’explorations… Nos apprentis parleurs vivront au rythme des découvertes sur les sentiers de la fôret.

Nous partagerons des moments forts de complicité, au fil des repas et du quotidien de ces 5 jours communs.

A vos valises…. Prêt! Partez!

ELDORADO: Intenso/Mexicano avec le college Flandre

Aujourd’hui, nous avons fait une sortie avec le collège Flandre pour voir l’exposition Eldorado « Intenso/Mexicano ».

Pour les espagnols, l’Eldorado, c’était une ville en or. Mais ils n’ont jamais trouvé cette ville.

Dans l’exposition, on a vu des tableaux:

  • un tableau où une dame retire une épine de son pied avec un couteau. Un morceau de sa robe est coupé, comme le tronc d’un arbre. Au Mexique, on coupe beaucoup d’arbres: c’est la déforestation.
  • un tableau où la deuxième femme de Diego Riviera est assise tranquillement. Elle semble forte, courageuse, grâce à ses grosses mains, et elle est belle, elle a des bijoux avec des pierres précieuses: des pierres de Jade.
  • un tableau qui représente des dames qui portent des armes pour se battre contre des hommes.
  • un tableau qui représente un lutteur: un homme qui fait de la lutte, et qui porte un masque pour que personne ne le reconnaisse.

C’était bien, on a beaucoup aimé le musée et l’exposition sur le Mexique!

Texte écrit par Mattia, Advita, Larissa, Precious, Constanza et Silviu.

Stopmotion – Projet MIAA Lionel PRALUS

RÉSIDENCE MIAA 19, CLAP DE FIN !

Clap de fin de la résidence MIAA : La restitution est un moment très attendu par les élèves et leurs enseignants UPE2A qui ont eu a  la chance cette année  d’accueillir un artiste au sein de leur classe.

La résidence a concerné 22 écoles et collèges de la métropole, autant d’enseignants, d’aides éducateurs et surtout plus de 300 enfants et adolescents nouvellement arrivés en France , de Syrie, de Bosnie de Roumanie, Afghanistan, d’ Algérie , de Guinée, du Nigeria, du Portugal, d’Italie, de Bulgarie, de Serbie, d’Irak, du Yemen, de Mali, du Congo , du Cap vert, d’Ukraine, du Tibet, du Sénégal, d’Ukraine, du Venezuela, d’Inde, du Pakistan.

Cette année l’image est à l’honneur, les projets on été menés avec les artistes Lionel Pralus, photographe et Gilles Deroo, cinéaste.

Lionel Pralus :

« Avec comme dénominateur commun l’observation du quotidien et sa ré-interprétation, les groupes ont abordé des thématiques différentes en lien avec des axes de travail déjà abordés en classe ou émergent suite aux questionnements amenés par l’artiste.

Comment détourner le réel, créer des fictions par l’image ? Comment se mettre en scène et montrer une image de soi différentes de celle attendue ?

Par les réponses qu’ils ont su apporter, les élèves ont donné à voir tout un monde insoupçonné, des êtres miniatures évoluant au ras du sol, des fantômes émergeant d’un bouquet de persil… Autant de moments artistiques tantôt préparés à l’avance, tantôt improvisés, dans une pratique de l’image ludique et expérimentale. »

Ce fut l’occasion de donner la parole aux jeunes, aux enfants, sans restriction, dans une ouverture propice à la création. Essentiellement à travers l’image photographique et vidéo, j’ai souhaité brouiller les pistes, penser des mises en scènes dans lesquelles ont puisse à la fois percevoir le quotidien des jeunes et s’évader, s’en extraire, pour le sublimer. La création photographique devient alors la trace d’un moment de partage, sachant que l’essentiel du travail réside dans le temps de préparation, dans la complicité qui s’établit entre l’équipe éducative, les enfants et l’artiste.

La MIAA est une résidence mission portée par le Grand Bleu en partenariat avec le CASNAV et financée par la DRAC- Hauts- de- France.

(Extrait de l’article du Grand Bleu: http://www.legrandbleu.com/le-blog/miaa-19-clap-de-fin/ )

NOS STOPMOTIONS

A l’école Lamartine, nous avons eu la chance d’expérimenter la photographie avec Lionel. Nous vous avions déjà présenté quelques-unes de nos réalisations, mais nous ne vous avions pas encore présenté nos stopmotions.

Un stopmotion, c’est une petite vidéo, réalisée à partir de photos prises les unes après les autres, en y apportant une petite modification.

Mises l’une après l’autre, les photos forment un mouvement, comme s’il avait été vraiment filmé. Le résultat est parfois étonnant!

Nous vous laissons en juger:

Nous remercions encore Lionel de nous avoir familiarisés avec ses techniques, de nous avoir permis d’utiliser ses outils de travail et de nous avoir sensibilisé à son art.

MiAa 2019 – LIONEL PRALUS

Fin de la Mission d’Appui Artistique (MiAA) 2019 !

Le photographe Lionel Pralus est intervenu au près des élèves du groupe UPE2A de l’école Léon Jouhaux.

Il s’agissait du plaisir de découvrir et dessiner les sculptures du Palais des Beaux Arts, de photographier, de se mettre en scène, de « faire comme »… et de se découvrir à travers quelques petits films montés en stop-motion…

Avec la participation de Livia, Aleksandro, Jonathan,
Daniela, Acil, Narcissa, Edin et Maria.

Remerciements toujours appuyés au Grand Bleu et la DRAC des Hauts de France pour leur soutien dans ce projet.

Ensemble pour apprendre